La Miss

 
 

Un soir, un autre puis encore un autre, je cherchais le compromis idéal : la voiture anglaise qui me plaisait et que je pouvais espérer m’offrir.

Evidemment mon coeur battait entre les Austin Healey, Jaguar et autres monstres de Coventry ou de Newport Pagnell.

Je laisse traîner mon regard du côté des Triumph, puis des Lotus, puis des MG.

C’est vrai que la MGA m’a toujours attiré. L’évidence de ses lignes, son galbe, son long capot.... Créé pour le Mans, même si son moteur et son châssis sont d’un autre temps, il a fait ses preuves.

Mais l’image californienne de ce roadster avait un côté jeune premier, un brin tombeur et frimeur, qui ne me convenait pas.. ou plus.....

Peut être n’en ai-je plus l’âge?

Un soir donc, au hasard des annonces des sites, je rencontre un modèle particulier : une voiture qui rassemble ce que j’aime de la MGA mais qui la transcende et en fait une voiture de «mauvais garçon» :

une MGA coupé MK II noir, intérieur beige.


une première photo...


Notre histoire commence là ...


 

Une voiture, une histoire :

suitemiss_suite.htmlmiss_suite.htmlshapeimage_2_link_0